Le printemps des poètes

La Beauté, thème de l’édition 2019 du Printemps des poètes, a été mise à l’honneur le vendredi 15 mars au collège de Clagny. Elle l’a été à travers une exposition des poèmes composés par les élèves qui ont eu à cœur qu’elle soit la plus belle possible, ce qui a été une réussite, notamment grâce aux guirlandes de poèmes suspendues à l’intérieur du CDI, ou encore aux arbres à poèmes exposés dans le hall. Elle l’a été, également, par la lecture de poèmes écrits par des élèves de la sixième à la troisième, sur la beauté des sentiments, des personnes qui sont proches, sur les objets du quotidien qui sont devenus si banals que nous ne prenons plus le temps de les regarder. Ces lectures ont eu lieu devant un public nombreux et devant un jury composé de Mme Annabelle Antunes, coordinatrice culturelle à la mairie de Versailles, Mme Laurence Clément, assistante de direction à la mairie de Versailles, Mme Charbonnier, directrice de la bibliothèque de L’Heure Joyeuse, de M. Mario Urbanet, poète et conteur qui ont eu le plaisir d’entendre les poèmes des élèves et la lourde tâche d’élire les quatre meilleurs poèmes, un par niveau. Mme Charbonnier a annoncé le palmarès et a donné les récompenses à chacun des élèves, un recueil de poèmes édité par Rue du monde.

Pour en arriver là, les élèves ont écrit et réécrit leurs poèmes, guidés et conseillés par leurs professeurs de lettres, Mme Karouia et Mme Pouille, pendant les cours de français, au CDI, mais également chez eux. Ils se sont inspirés, pour la forme et pour le fond, des recueils de poèmes appartenant au fonds du CDI ou à celui de la bibliothèque de L’Heure joyeuse qui a mis à la disposition des élèves de très beaux albums de poésie.

Cette édition du printemps des poètes a été également marquée par la venue de Mario Urbanet qui a rencontré les élèves des classes de 3eA et de 3eC au CDI. Cette rencontre a été préparée au CDI, grâce à l’étude de textes biographiques et de textes, de Mario Urbanet qui permettent de réfléchir à ce qu’est la poésie, à son lien avec l’existence, mais aussi, par l’étude de deux extraits de films, le premier extrait de Paterson de Jim Jarmus, présentant la poésie du quotidien, le second extrait du Cercle des poètes disparus réalisé par Peter Weir sur le sens de la poésie. 
L’échange entre Mario Urbanet et les élèves a été très riche ; il a porté sur l’importance capitale des livres, de la littérature, des mots, sur la recherche poétique du sens de l’existence, mais également sur l’importance des rencontres (un instituteur qui lui a donné accès aux livres…) et sur les événements marquants d’une vie, la guerre d’Algérie en particulier. Les élèves, qui ont lu leurs poèmes devant lui, ont pu bénéficier de ses conseils et de ses encouragements.
Rendez-vous au mois de mars 2020 pour la prochaine édition du printemps des poètes. En attendant, n’hésitez pas à lire, à apprendre des poèmes !